visa longue durée japonPour certains, vivre au Japon représente un objectif, un accomplissement personnel ou professionnel. Pour d’autres, il s’agit d’un rêve de toute une vie, une envie de ne faire qu’un avec cette passion que représente le sol nippon. Aujourd’hui, je propose de vous présenter les visas les plus communs à obtenir dans le but de vivre au Japon pour une durée supérieure à 90 jours si l’on n’est pas de nationalité japonaise. Ces visas sont dits « de longue durée ».

Visa investisseurs ou entrepreneurs

Ce visa est uniquement réservé aux personnes souhaitant ouvrir une entreprise durable au Japon. Il peut s’agir de prestations de services, d’une boutique, d’un restaurant. Cependant, afin d’obtenir ce visa, il vous sera demandé, au choix, d’avoir au moins deux employés à temps plein sur le sol japonais, ou de posséder un capital de 5 million de Yen lors de l’ouverture de votre entreprise.

Visa Etudiant

Ce visa concerne les étudiants souhaitant poursuivre ou commencer des études au Japon. Il vous permettra ainsi d’étudier dans les universités ou dans toute école de même niveau (cela peut être une école spécialisée ou simplement une école de langue). Pour cela, il est nécessaire de s’inscrire dans l’établissement au préalable afin que celle-ci puisse sponsoriser et appuyer votre demande de visa. L’obtention de ce visa exigera tout d’abord une demande de CEO, ou Certificate of Eligibility, document qui prouve que l’on vient séjourner au Japon pour des raisons non-frauduleuses.

Visa de Travail

Si vous voulez obtenir ce visa, il vous faut au préalable avoir signé un contrat de travail avec une entreprise résidant sur le territoire japonais. Le COE est obligatoire. Voici les catégories de visas de travail pour le travail en entreprise privée :

  • Spécialiste en sciences humaines/services internationaux (domaine juridique, social, commerce, traduction…)
  • Ingénieur
  • Personnes mutées
  • Main-d’œuvre qualifiée (cuisiniers…) il est nécessaire d’avoir au moins 3 ans d’expérience.
  • Investisseur/Business Manager
  • Diplomates en mission.
  • Les professeurs chercheurs ou professeurs en langue étrangère.
  • Les artistes (comprend les peintres, sculpteurs, photographes, écrivains, musiciens, sportifs), donc les revenus doivent être suffisant pour vivre au Japon.
  • Les journalistes ayant un contrat avec une agence de presse japonaise, ou les freelances.
  • Travail de services juridiques et de comptabilité.
  • Services médicaux tels que les docteurs, dentistes et autres médecins spécialistes.

Visa PVT, ou Permis Vacances Travail

Le Permis Vacances Travail se trouve être un visa particulier, dans la mesure où il ne concerne que les pays possédant un accord mutuel avec la Japon. Ce visa ne peut être accordé qu’aux personnes de moins de 30 ans et permet de résider au Japon pour une durée de 6 mois à un an, et ne présente que peu de restrictions. De ce fait, il permet non seulement de voyager sur l’ensemble du territoire, mais également d’y travailler (il n’est cependant pas permis de travailler dans le monde de la nuit comme les bars ou les boîtes de nuit). Ce visa ne peut être obtenu qu’une seule et unique fois au cours d’une vie.

Visa de conjoint ou visa d’époux

Ce visa, généralement délivré pour une période de 1 à 3 ans, concerne toute personne étant mariée à un ou une Japonaise de nationalité. L’obtention de ce visa exige cependant quelques impératifs, comme le fait de prouver que l’on gagne suffisamment d’argent pour faire vivre sa famille (il n’est donc pas automatiquement délivré lorsque l’on est marié). Le plus souvent, ce visa permet, après plusieurs années, l’obtention d’un visa de résidence permanente. Les personnes dont le parent est japonais mais qui ne possèdent pas la nationalité japonaise peuvent aussi bénéficier de ce visa.

Visa de résident permanent

Ce visa, qui n’en est pas réellement un, représente en réalité un statut de résidence. Pouvant s’obtenir après plusieurs années de résidence sur le sol Japonais, il permet de ne plus avoir à renouveler son visa, et ne comporte plus de restriction d’activité. Ainsi, il permet de séjourner au Japon à vie, sans pour autant détenir la nationalité Japonaise.

Pour toute demande de visa de travail ou de longs séjours, vous devez au préalable obtenir un « CERTIFICATE OF ELIGIBILITY », ou COE, auprès du Bureau de l’Immigration japonaise.