TOKYO – 09 octobre 2018

C’est durant une réunion à Kawasaki, ville située près de Tokyo, que la mère d’une jeune fille japonaise enlevée par la Corée du Nord il y a maintenant plusieurs années (en 1977), s’est manifestée. En effet, celle-ci à appelé à un rapatriement de l’ensemble des citoyens enlevés par la Corée du Nord.

Sakie Yokota a en effet fait entendre sa voix, et ce, directement en présence du nouveau ministre responsable des enlèvements, Yoshihide Suga. C’est à travers des paroles très fortes qu’elle s’est adressé directement au Premier ministre Shinzo Abe afin que celui-ci fasse tout son possible pour faire revenir les Japonais injustement retenus.

Un accord entre le Japon et la Corée du Nord pourrait, de plus, directement améliorer les relations entre les deux pays. Selon les dires de Sakie Yokota, cela pourrait même donner naissance à un projet d’entraide durable.

Suga, quant à lui, a déclaré que le problème des enlèvements avait atteint un stade crucial, compte tenu des préparatifs en cours en vue du deuxième sommet États-Unis / Corée du Nord. En effet, le gouvernement japonais aurait tout intérêt à contacter le cabinet de Donald Trump afin d’engager des négociations.