Tōrō nagashi

Le Tōrō nagashi (灯籠流し) est une ancienne tradition japonaise au cours de laquelle des lanternes à chandelier en papier, appelées chōchin, sont relâchées dans les rivières et flottent pour guider les esprits des ancêtres vers l’autre monde pendant la saison Obon (généralement au cours de la dernière soirée du festival). Tōrō signifie « lanterne », et nagashi signifie « croisière ».

Au Japon, durant le festival Obon, les esprits des ancêtres rentrent chez eux et se doivent donc d’être bien reçus. Ainsi, des feux appelés « mukaebi » sont allumés pour les accueillir et les guider vers leurs familles. De plus, des feux appelés « okuribi » sont allumés afin que leurs âmes ne se perdent pas sur leur route. Le Tōrō nagashi est une représentation de l’ « okuribi » et permet aux ancêtres de retrouver une nouvelle vie dans l’au-delà.

Selon les années et les événements, la cérémonie officielle ne se déroule pas toujours le même jour. En effet, elle peut être symbolisée pour rendre hommage à des événements précis, comme le bombardement d’Hiroshima ou pour commémorer les morts de la seconde guerre mondiale.

Sumida Tōrō nagashi

Au Japon, le festival Obon se déroule entre le 13 et le 16 août. Ainsi, à cette date, la rivière Sumida de l’Asakusa Tōrō Nagashi se voit parsemées d’environ 3.000 lanternes chaque année. Cette coutume représente un geste de respect envers les personnes qui sont décédées et offre un moment de pensée commune envers les ancêtres et les proches de chacun. Les lanternes blanches représentent les personnes décédées au cours de l’année en cours, les lanternes destinées aux ancêtres étant généralement plus colorées.

En 1946, après la Seconde Guerre mondiale, ce festival, alors appelé le «Festival de la récupération», a vu près de 3 000 lanternes flotter sur la rivière Sumida. Par la suite, il a attiré des milliers de personnes du monde entier, et ce à chaque année. L’événement a cependant cessé d’être célébré en 1965 après la construction des murs d’inondation sur les deux côtés de la rivière, bloquant son accès jusqu’en 2005. Ce n’est qu’après la construction de la terrasse de la rivière Sumida que cette coutume redevint officiellement célébrée à cet endroit.

Tama River Tōrō nagashi

A la Tama River de Tokyo, cet événement permet généralement de rendre hommage aux personnes décédées pendant le tremblement de terre du Grand Est du Japon de 2011. Cet hommage concerne également toutes les personnes qui souffrent encore de cette tragédie. Ce Tōrō nagashi se déroule le 8 mars de chaque année, soit 3 jours avant l’anniversaire du séisme. L’événement attire généralement plus de 1000 personnes et des bougies sont distribuées pour l’hommage. L’événement se déroule sur la journée entière. On commence par des activités telles que des séances de discussion, de musique et de discours avant le lâcher de lanternes et l’hommage qui a lieu en fin d’après-midi.

Memorial Park Tōrō nagashi

Le 6 aout représente la commémoration de l’explosion de la bombe atomique sur Hiroshima. L’événement, qui se déroule chaque année depuis 1947, a lieu au Memorial Park de la paix et accueille 50.000 personnes chaque année, ainsi que les représentants de plus de 50 pays. Un discours à lieu avant le recueillement et la minute de silence au son des cloches des temples alentours. Le soir, le lâcher de lanternes a lieu sur la rivière Motoyasu, devant le dôme de la bombe, illumine les flots et le ciel de milliers de lueurs rendant hommage à la paix et aux disparus.

Durant ce festival, il est question d’hommage et de respect envers les ancêtres. Ainsi, la flamme de chaque lanterne représente la sagesse qui illumine l’obscurité et l’incertitude.