TOKYO – 24 septembre 2018

C’est dans le district d’Akasaka, au cœur de la ville de Tokyo, qu’un nouveau café ouvrira bientôt ses portes. En effet, à partir de la semaine du 26 novembre au 7 décembre, il sera possible de se faire servir par des serveurs robotisés (OriHime-D) et contrôlés à distance par des personnes souffrant de sévères handicaps physiques.

Les robots sont équipés de capteurs capables de transmettre les informations audio et vidéo directement à leurs contrôleurs via internet. De ce fait, la personne physique pourra directement travailler depuis son domicile grâce à un ordinateur.

Le directeur général d’Ory Lab. Inc., Kentaro Yoshifuji a déclaré : “Je veux créer un monde dans lequel les gens qui ne peuvent pas bouger leur corps peuvent aussi travailler”. Des paroles lourdes de sens et qui seront mises en application grâce à ses travaux sur la robotique.

Durant son enfance, Yoshifuji souffrait en effet d’une maladie induite par le stress pendant l’enfance et avait des difficultés à communiquer. C’est donc d’après sa propre expérience personnelle qu’il a décidé de développer des robots capables d’aider à connecter les personnes entre elles.

Ory Lab. a pour objectif de créer un café permanent mettant en vedette des robots OriHime afin de convaincre les différentes entreprises du pays à prendre part au projet avant les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo en 2020.