avion-tokyo

avion-tokyo

De Paris à Tokyo

Avant d’arriver à Tokyo, plusieurs étapes à passer. Lorsque l’on s’apprête à aller au Japon, la première étape se trouve forcément être l’aéroport. Une fois les valises faites, le visa en poche et son billet d’avion en main, direction l’avion. Dans mon cas, étant parti de l’aéroport Charles de Gaulle, tout a été très facile. En effet, dans ce genre d’endroit, les choses sont parfaitement bien indiquées, impossible donc de se perdre. L’étape la plus longue lorsque l’on se prépare au vol n’est ni le temps d’attente, ni l’enregistrement des bagages et encore moins la montée à bord de l’appareil. En effet, le plus difficile sera simplement de passer la douane. Dans la mesure où il n’y a qu’un service (3 couloirs) pour 5 avions, préparez-vous à patienter dans une file d’attente d’environ une heure, voire plus si vous arrivez en dernier.

Une fois dans l’avion, vous pourrez souffler, vous poser, vous relaxer. Pour ma part, étant le premier à être monté à bord, je me suis assis tout en observant les passagers pour savoir qui serait assis à côté de moi. Heureusement, et avec une chance que je ne soupçonnais pas, je me suis retrouvé seul, avec trois sièges à ma disposition. Du coup, en tant que bon profiteur que je suis, j’ai bien dû passer 6h allongé sur toute la rangée.

Une fois arrivé à Tokyo, c’est là que les choses ont pris un peu plus de sérieux (rien de terrible non plus, cependant). En effet, la première chose à faire est de se munir d’un formulaire demandant d’indiquer votre adresse de séjour, vos coordonnées. Cela peut paraître étrange à comprendre, mais si comme moi vous venez avec un visa d’un an sans avoir d’adresse de résidence à donner, alors il sera compliqué de pouvoir passer.

Une fois ceci fait et l’ensemble de vos papiers vérifiés (comptez environ 10 minutes), vous pourrez chercher vos baguages et vous diriger vers la sortie. Dans le sens des arrivées, la douane ne revérifiera pas vos bagages, il vous suffira simplement de montrer votre passeport pour pouvoir vous en aller, direction le métro.

Un métro à Tokyo

Pour vous rendre de l’aéroport à Tokyo (je suis arrivé à Haneda, pour ma part), vous aurez concrètement trois moyens de transport. Le métro, le bus ou le taxi. Dans la mesure ou les taxis coûtent assez chers et ou le bus pourrait s’avérer peu confortable, je vous recommande d’emprunter le métro. Non seulement il se trouve être très facile d’accès et peu coûteux, mais en plus vous aurez l’occasion de voir un magnifique paysage défiler devant vos yeux. Parcs, points d’eau, immeubles, petites maisons en bois… vous aurez l’occasion de tourner la tête dans tous les sens.

Tokyo, bien loin de ma campagne.

Personnellement, je suis originaire de la campagne. Alors passer d’un village de 1000 habitants entouré par quatre champs et qui ne possède même pas de boulangerie…  à Tokyo, c’est un sacré changement. Dans la mesure ou vous ne savez pas où aller ou quelle direction prendre, il est vivement conseillé d’avoir un accès internet sur son téléphone. Les grands bâtiments, les rues ayant souvent la même constitution, il pourrait rapidement devenir difficile de se repérer. Heureusement, il y a généralement, aux différentes sorties de métro, un plan de l’endroit où vous vous trouvez.

Finalement, je suis parfaitement bien arrivé à destination, même après un détour d’une heure et quelques explications demandées dans la rue.