TOKYO – 10 aout 2018

Après que le gouvernement leur ai ordonné de revoir certaines procédures de fabrications, les constructeurs automobiles japonais Suzuki Motor Corp, Mazda Motor Corp et Yamaha Motor Co ont admis avoir utilisé des données falsifiées concernant des contrôles de qualité.

Les trois sociétés ont déclaré avoir certifié des véhicules ayant reçu des scores négatifs aux différents tests de conformité. En effet, Suzuki déclare que cela concerne plus de 6 000 de leurs voitures, et ce, à travers leurs trois principales usines. Pour Mazda et Yamaha, les chiffrent sont beaucoup plus bas et ne concerneraient qu’une poignée de véhicules.

“Les erreurs de manipulation rencontrées dans tant de véhicules est un problème grave, et nous le prenons très au sérieux”, a déclaré Toshihiro Suzuki, président de Suzuki Motor.