SusanooSusanoo, ou Take-haya- Susa -no-wo (素戔嗚命), est le dieu des orages et des tempêtes dans la religion shintoïste. Il est le frère de la déesse du soleil, Amaterasu, et de Tsukuyomi, le dieu de la lune. Il est souvent représenté comme étant un dieu malicieux et trompeur responsable de la plupart des violentes tempêtes en mer. Il est également représenté comme étant le dieu de la fertilité.

Susanoo, dieu des tempêtes

La légende de Susanoo

Susanoo est né d’Izanagi, lorsque celui-ci s’est lavé le nez dans la rivière Woto en effectuant divers rituels dans le but de se purifier après son voyage dans le monde souterrain des morts. Sa sœur Amaterasu fut créé à partir de son œil gauche et son frère Tsukuyomi à partir de son œil droit.

A l’origine, Sasunoo était destiné à gouverner le Takama no Hara, les cieux célestes, aux côtés de sa sœur Amaterasu. Cependant, ayant été chassé de la Terre par son père pour avoir tenté d’aller dans le royaume des enfers pour rendre visite à Izanami, il décide de diriger le ciel à lui seul. Cependant, dès son arrivée, Susanoo ne provoque que destruction et morts en brûlant forêts et montagnes. Amaterasu lui lance alors un défi ; celui d’engendrer des enfants mâles pour avoir la permission de résider dans son royaume. Ainsi, Susanoo donne naissance à cinq garçons à partir de son sabre légendaire et du collier aux 500 perles de sa sœur, remportant ainsi le défi.

Cependant, Amaterasu finit par se retirer des cieux pour se terrer dans une caverne, laissant place à une nuit sans fin destinée à chasser Susanoo du ciel pour avoir écorché vivant un cheval divin et jeté sa dépouille dans le palais sacré. Donnant un dernier adieu à sa sœur, il provoque alors une dernière vague de destruction sur la Terre avant de se réfugier en Izumo, province du Japon dont il deviendra le maître. Dans le but de se repentir et de renouer les liens familiaux avec sa sœur, il décide de tuer le dragon provoquant la mort sur la province de Koshi. Il offre ensuite son sabre issu du dragon à huit têtes Yamato-no-Orochi, Kusanagi no Tsurugi, à Amaterasu.

Susanoo et le dragon à huit têtes

Vivant donc dans le monde terrestre, Susanoo fut un jour arrêté par un couple et leur fille, Kushinada, dans la région d’Izumo. Chaque année, un dragon géant à huit têtes, Yamato-no-Orochi, venait apporter une vague de terreur sur leur famille en dévorant à chaque fois une de leur fille, ne laissant plus que Kushinada. Susanoo conclut le marché de pouvoir épouser Kushinada s’il parvenait à tuer le dragon.

Usant de la ruse, il plaça huit tasses de saké à l’entrée des huit portes de la maison du vieux couple. En arrivant, Yamato-no-Orochi fut immédiatement attiré par l’odeur et bu ainsi le contenu des huit tasses et s’effondra alors ivre mort. Susanoo sorti alors de sa cachette et lui trancha chacune de ses têtes à l’aide de son épée.

Il ouvrit alors le ventre du dragon, et en sorti Kusanagi no Tsurugi, sabre légendaire qu’il porta en offrande à Amaterasu.

Susanoo épousa finalement Kushinada et fonda avec elle la dynastie d’Izumo. Après de nombreux voyages, Susanoo finit par rejoindre Izanami dans le royaume des morts.

Susanoo dans la culture Japonaise

Malgré la destruction et les nombreuses pertes apportées par Susanoo, celui reste également connu pour avoir apporté la culture de l’agriculture à l’humanité. Il est reconnu comme étant le souverain de la région d’Izumo, dans laquelle on peut aujourd’hui encore admirer de nombreux temples shintoïstes qui lui sont dédiés. Dans la culture Japonaise, Susanoo est généralement représenté soufflant sur la mer et provocant des tempêtes ou luttant contre Yamato-no-Orochi.