TOKYO – 29 octobre 2018

Au Japon, on fête Halloween durant le week-end qui précède le 31 octobre. Ici, il n’est pas question d’une nuit dédiée à l’horreur, mais bien d’une soirée festive, ou l’alcool coule à flots et où l’on déambule au milieu des rues. Question costumes, il y en a pour tous les goûts : du vampire à la princesse tout en passant par Naruto, les thèmes sont infinis.

Cependant, qui dit nuit de débauche dit également population déchaînée. Dans la soirée de samedi, plusieurs personnes ont donc été arrêtées par la police, que ce soit pour des bagarres, des infractions sexuelles ou des destructions de biens. Aux alentours d’une heure du matin, une camionnette a même été renversée, à Shibuya (le quartier étant particulièrement rempli jusqu’au matin). En outre, de nombreux magasins et restaurants se sont plaints des fêtards regroupés devant leurs échoppes, rendant difficile l’entrée et la sortie des clients.

“Il y a environ quatre ans, les gens ont commencé à sortir dans la rue plutôt que de profiter des événements d’Halloween dans les clubs ou les bars”, a déclaré le maire de Shibuya, Ken Hasebe. “Je suis sûr que la célébration peut se dérouler dans un esprit bon et moral. Je veux éviter de réglementer les choses si possible”. En effet, cette année, les rues étaient jonchées de verre et de détritus en tous genre (costumes, restes de maquillage, nourriture, cannettes…). Ainsi, prêt de 8 tonnes de déchets auraient été ramassés.