saint-valentin japon

saint-valentin japon

Comme partout dans le monde, le 14 février est le jour de la saint-valentin, et le Japon ne fait pas exception. Cependant, même si cette fête a été importée au Japon avec ses traditions occidentales (on offre des fleurs, des chocolats…), la saint-valentin au Japon se déroule d’une façon légèrement différente de chez nous.

Arrivée de la Saint-Valentin au Japon

La saint-valentin au Japon a été importée par les occidentaux au XXème siècle, entre 1930 et 1960, notamment par les commerçants et fabricants de chocolat du monde. Durant les premières années, cette fête n’était absolument pas populaire et donc non officiellement célébrée sur le sol Nippon. Cependant, au fil des ans, cet événement s’est mis à susciter un certains intérêts chez les Japonais et est, à ce jour, une fête officielle et pratiquée par une grande partie de la population.

Au Japon, cette célébration a très rapidement été quelque peu détournée par la société. En effet, même si les codes de la saint-valentin y sont les mêmes que partout dans le monde, durant le 14 février, seules les femmes offrent des chocolats aux hommes. C’est pour cette raison qu’une seconde fête a été mise en place, le « white day » (ホワイトデー). Célébré le 14 mars (un mois après la saint-valentin), ce jour permet aux hommes d’offrir un cadeau (chocolat blanc, bijoux, vêtement blanc) en retour à celui reçu lors de la saint-valentin. Si l’homme n’offre aucun présent en retour aux chocolats qu’il a reçus, cela sera considéré comme le signe d’un amour non partagé.

Traditions de la Saint Valentin au Japon

Comme expliqué plus haut, la saint-valentin au Japon se déroule sur deux jours : la saint-valentin du 14 février ainsi que le white-day du 14 mars.

Saint Valentin

En France, comme dans la majorité des pays occidentaux, ce sont les hommes qui sont supposés offrir des cadeaux aux femmes ou encore les inviter au restaurant. Ici, et ce même si la coutume n’est représentée que par les chocolats, ce sont les femmes qui doivent en offrir aux hommes (les femmes Japonaises étant généralement timides, cela leur permet d’exprimer leur amour à travers les chocolats). Attention cependant, chaque type de chocolat aura sa propre signification ainsi qu’une interprétation particulière. Ainsi, les différents types de chocolats sont :

  • Giri-choco (義理チョコ) : Les femmes offrent ce type de chocolat à des hommes qu’elles ont l’occasion de voir régulièrement, comme des collègues de travail, un patron ou un camarade. Il s’agit principalement de montrer une forme de politesse et d’obligation sociale, sans relation ou attache particulière.
  • Tomo-choco(友チョコ) : Chocolat de l’amitié que les filles offrent généralement à des camarades et classes ou à des amis proches, garçons comme filles. Marque d’amitié, ces chocolats s’offrent principalement pendant le collège ou le lycée.
  • Jibun-choco(自分チョコ) : Chocolat des célibataires que l’on s’offre à soi-même.
  • Honmei-choco (本命チョコ) : Le chocolat de l’amour, réservé exclusivement à l’homme le plus important pour elles. Généralement, ce chocolat sera fait maison et offert dans un tissu ou une boîte en forme de cœur et permet de délivrer un message d’amour.

Il est également possible pour les hommes d’offrir des chocolats aux femmes, afin de montrer leur gratitude et leurs sentiments sans avoir à les faire attendre jusqu’au 14 mars. On appelle ces chocolats gyaku (逆チョコ, ou « chocolat inversé) du fait qu’ils soient venu dans un packaging à l’écriture inversée.

A savoir qu’au Japon, la saint-valentin aura plutôt tendance à se dérouler durant la journée, peu importe l’activité (parc d’attractions, balade, simplement offrir les chocolats…). En effet, la soirée des amoureux sera généralement réservée pour le réveillon de noël japonais du 24 décembre qui représente la soirée des couples (certains événements pourront se passer le soir, tel que l’observation du coucher de soleil organisé depuis le sommet de la Tokyo Tower pour l’occasion).

White Day

Le 14 mars, un mois après la Saint Valentin, les hommes qui ont reçu des chocolats lors de la journée du 14 février doivent offrir un cadeau à la femme en retour. En réponse aux Tomo-choco ou encore aux Giri-choco, les hommes offrent généralement du chocolat blanc. En réponse à l’Honmei-choco, il sera plus courant d’offrir non seulement du chocolat, mais également des bijoux ou de la lingerie blanche. La valeur du cadeau de l’homme doit être deux à trois celle des chocolats reçus à la Saint-Valentin.

De plus en plus maintenant, et ce de par l’effet des pays occidentaux au Japon, certains hommes se mettent à offrir des fleurs à la femme aimée (même si cette tradition reste difficile à mettre en place).

Chaque année, les chocolats de la Saint Valentin rapporteraient environ 400 millions d’euros, et autant pour le White Day.