TOKYO – 07 aout 2018

C’est confirmé, les Jeux Olympiques de Tokyo utiliseront la technologie de reconnaissance faciale pour gérer au mieux la sécurité autour des différents sites. Ainsi, c’est un partenariat entre les organisateurs des jeux et la firme japonaise NEC (spécialisée dans la télécommunication et les technologies de l’information) qui a été signé.

Une technologie sur plus de 40 installations

La technologie, qui a été présentée aujourd’hui  durant un événement dédié dans la capitale japonaise, utilisera des puces IC dans les cartes d’identification pour vérifier automatiquement l’identité des personnes. De ce fait, ce sont plus de 300 000 athlètes et membres du personnel qui devront présenter une photographie afin d’alimenter la base de données du système.

Le vice-président du NEC, Masaaki Suanuma, a déclaré que plus de 40 installations disposeront du système de reconnaissance faciale avant le début des événements de 2020.

Le système, qui a déjà été testé de nombreuses fois, serait fiable à 99,7%. Evidemment, il n’est pas destiné aux spectateurs (puisque impossible à mettre en place pour autant de personnes), mais serait plutôt destiné à renforcer la sécurité interne.