TOKYO – 05 septembre 2018

Le typhon Jebi, qui s’est abattu sur le sud-ouest du Japon, fut l’un des plus forts de ces 20 dernières années. En effet, celui-ci a causé, malgré les nombreuses précautions prises, la mort de 9 personnes. De plus, environ 300 blessés ont été officiellement déclarés.

Bloquant totalement plus de 3000 voyageurs dans l’aéroport international du Kansai, le typhon aurait noyé les pistes ainsi que les moteurs de plusieurs appareils, empêchant tout décollage. Un pétrolier pris par la tempête a également été encastré dans le pont reliant l’aéroport à la ville d’Izumisano, sectionnant les liaisons routières et ferroviaire.

Un vent particulièrement violent

Les fortes rafales n’ont rien épargné. Arrachant les toits des maisons, déracinant les arbres et autres clôtures et inondant plusieurs quartiers, les conditions météorologiques particulièrement dangereuses ont provoqué plusieurs coupures d’électricité. Des rafales allant jusqu’à 216 km/h ont été enregistrées.

“Je n’ai jamais vu une chose pareille”, a déclaré un jeune homme présent sur les lieux.

“J’exhorte les Japonais à prendre des mesures pour protéger vos vies”, a déclaré le Premier ministre Shinzo Abe.

Heureusement, la plupart des structures et entreprises ont su réagir rapidement afin d’éviter les pertes potentielles liées à des accidents.

La pluie soutenue a provoqué des inondations et des glissements de terrain durant le mois de juillet, dévastant des villages entiers et forçant des milliers de personnes à quitter leur foyer. Depuis ces catastrophes, les autorités ont exhorté les gens à prendre plus au sérieux les avertissements et à se préparer à quitter leur domicile dès les premiers appels.