période asuka

période asuka

Epoque Asuka, Histoire du Japon

La période Asuka (飛鳥時代), qui précède la période de Nara, doit son nom à la première capitale du royaume Yamato dans la région de Nara, est principalement marquée par l’arrivée du bouddhisme au Japon. De plus, cette période voit s’imposer les cultures Chinoises et Coréenne au pays du soleil levant.

Période Asuka, développement du Japon

Avec l’introduction du bouddhisme vers le milieu du VIème siècle, les émissaires Coréens rapportèrent également leur culture, leur administration, leur médecine, leur géomancie ainsi que leur confucianisme et leur écriture.

Il s’agit d’une aire d’acculturation, qui atteindra son apogée sous le règne du prince adepte du bouddhisme de la dynastie Soga, Shotoku Taishi (573-622). En effet, la dynastie Soga, qui entretient des relations très étroites avec la Chine, va entraîner des réformes majeures dans la culture du pays, notamment en ce qui concerne la politique et l’éducation, reprenant ainsi le modèle Chinois. C’est à cette époque que le Japon développera sa première constitution. Le prince Shotoku Taishi ordonne la construction de plusieurs temples, dont le Horyu-ji, dans la région d’Asuka. Il développe l’art, la musique, l’écriture au sein de sa cour.

Après la mort du prince, son fils est assassiné et sa dynastie entièrement effacée. Le Japon entre alors dans une période de guerre et perd son commerce mutuel avec la Corée en 663. En 694, une nouvelle capitale est instaurée, Fujiwara, au sud d’Asuka. Cette capitale se trouve être fortement inspirée par le style Chinois.

Les réformes Taika

Après la mort du clan Soga, les seigneurs Tenji et Nakatomi no Kamatari (fondateur du clan Fujiwara) mettent en place les réformes Taika ; c’est l’ère des grandes réformes. Cette ère voit l’introduction des premiers recueils de lois ainsi que du premier code pénal au Japon, mais surtout c’est la mise en place des impôts. De plus, un système de gouvernement par région est mis en place et l’empereur obtient son statut de dirigeant du pays.

C’est en 668 que Tenji commence son règne en tant qu’empereur officiel. Naît alors des réformes telles que le recensement de la population, la mise en place des registres familiaux ainsi qu’un code pénal en 22 volumes. A sa mort, une guerre pour définir le nouveau dirigeant, et c’est Ō-ama, frère de Tenji, qui règnera sous le nom de Temmu. Il mettra en place un système d’Etat à partir du modèle Chinois. Il instaure un système de rotation régulier entre les agriculteurs, afin que les meilleures plantations ne soient pas toujours occupées par le même. Ce système vise une amélioration et une régularisation des impôts.