TOKYO – 25 septembre 2018

Ce lundi, les responsables ministériels du pays ont déclaré vouloir mettre en place un nouveau système visant à aider financièrement les stagiaires étrangers dans le domaine de la prestation des soins. En effet, au vu de la demande croissante, il est nécessaire d’apporter un réel soutient pour les personnes souhaitant apprendre à la fois le japonais et les connaissances techniques nécessaires à la pratique de ces métiers.

Au Japon, les stagiaires étrangers ont pour rôle principal de compenser le manque de main-d’œuvre dans le domaine de la prestation de soins. Cependant, afin de travailler dans les meilleures conditions possibles, ceux-ci doivent étoffer leur maîtrise de la communication en apprenant la langue locale. Selon le ministère, c’est en améliorant l’environnement général d’apprentissage qu’ils pourront attirer plus de stagiaires étrangers.

Pour cela, le ministère de la Santé et du Travail Japonais a demandé un budget de 1,3 milliard de yens, soit environ 11 millions d’euros, pour débuter le projet dès le mois d’avril prochain.

Le gouvernement a l’intention de commencer à accepter plus de travailleurs étrangers à partir d’avril en introduisant un nouveau statut de résidence dans des secteurs tels que les soins infirmiers, l’agriculture, la construction, l’hébergement et la construction navale.