nouvel an au japonLe Nouvel An au Japon, ou oshōgatsu (お正月), est une fête particulièrement importante au pays du Soleil Levant qui repose sur des coutumes propres et sur une tradition vieille de plusieurs centaines d’années. Avant les années 1870, le Nouvel An au Japon était calqué sur le calendrier chinois et était fêté à la fin de l’hiver. Ce n’est que depuis 1873 que le premier janvier est devenue la journée officielle du Nouvel An chez les Japonais.

Traditions du Nouvel An au Japon

Préparatifs du nouvel an japonais

 

Au Japon, les fêtes de Noël s’arrêtent le 26 décembre. Passé cette date, toutes les décorations et pensées se tournent uniquement vers le Nouvel An. Même si le Nouvel An au Japon se prépare généralement à partir de début décembre, il devient réellement omniprésent du 26 décembre au 5 janvier. Tout comme durant la période O-bon, le Nouvel An, qui est l’une des fêtes les plus importantes du pays, est le moyen de se retrouver en famille pour terminer l’année et commencer la suivante. De ce fait, et ce durant toute une semaine, une hausse significative des transports se fait ressentir à travers l’ensemble du Japon. Cependant, la semaine précédant la nouvelle année est, pour beaucoup, l’occasion de se rassembler entre amis afin de se retrouver dans l’un des nombreux Izakaya du pays afin de boire et oublier l’année passée.

Le Nouvel An au Japon commence généralement par la période appelée ōsōji (大掃除), le grand nettoyage. En effet, la fin décembre représente l’approche vers une année nouvelle, il est donc temps de purifier sa maison, de la renouveler et de la nettoyer afin qu’elle soit le plus propre possible aux yeux des divinités pour le passage au premier janvier. De plus, il est de coutume de décorer la maison avec un kadomatsu (門松) ou un shimenawa (標縄), offrandes pour la divinité du nouvel an. ōsōji est également effectué dans les écoles ainsi que dans les bureaux des différentes entreprises. Enfin, ce nettoyage comprend également tous les papiers administratifs à remplir et qui auraient pris du retard.

Vient ensuite le Nengajo (年賀状), l’envoie des cartes de vœux pour la nouvelle année et la plupart du temps écrites à la main. Généralement, la préparation de ces cartes commence dès début décembre afin d’avoir le temps de toutes les écrire (généralement, les Japonais en envoie plusieurs dizaines) et de les envoyer (il faut compter une semaine pour les faire parvenir au destinataire). Chaque année, plus de 3 milliard de cartes voyagent à travers le Japon.

31 Décembre au soir

 

La tradition veut que le réveillon, ou ōmisoka (大晦日), se passe généralement en famille autour du Toshikoshi, le plus souvent un bol de soba ou udon, représentant la longévité et le passage à la nouvelle année (le repas se doit d’être mangé en entier) tout en regardant la télévision autour du kotatsu. L’émission qui possède le plus de succès est Kohaku Uta Gassen, émission musicale sur le NHK regroupant généralement plus de 40% des téléspectateurs.

Vient ensuite le moment de se rendre au temple ou au sanctuaire, en famille, pour le Joya no Kane (除夜の鐘), cérémonie ou il est de coutume de faire sonner une cloche 108 fois pour se purger de l’ensemble des péchés de la religion bouddhiste. Cette première visite au temple, ou hatsumôde (初詣) est souvent accompagnée du toso (屠蘇), premier saké de l’année préparé avec des herbes médicinales offrant la bonne santé, ainsi que du tirage des prédictions pour l’année à venir. Cette visite nécessite souvent quelques heures, puisqu’un nombre important de personnes se rendent sur place. Le plus populaire de Tokyo est le Meiji-Jingu.

Le 1er – 3 Janvier

 

Contrairement aux pays occidentaux maintenant, le Nouvel An au Japon possède une forte connotation religieuse. En effet, le premier janvier est généralement fêtée autour de temples et autres rituels requérant la bénédiction des divinités. Ce jour du premier janvier, Ganjitsu (元日), est en effet le seul jour férié de la semaine (même si beaucoup d’entreprises sont généralement fermées entre le 29 décembre et le 3 janvier, permettant ainsi aux Japonais de prendre congé pour voyager ou retrouver leurs familles).

Du premier au 3 janvier, c’est la période dite du Sanganichi (三が日). Ce temps est généralement prévu pour passer des journées en famille et effectuer les premiers rituels de l’année. Tout d’abord, le Hatsuhinode (初日の出), premier levé de soleil de l’année. Afin de ne rien manquer du spectacle, il est généralement préférable d’aller à la plage, en montagne ou dans tout autre lieu avec une vue dégagée. La suite de la journée permet simplement de se reposer et jouer au Hanetsuki (羽根突き, badminton japonais), au Takoage (凧揚げ, cerf-volant) ainsi qu’au Karuta (カルタ, jeu de carte).

Ce premier jour permet également de remettre des enveloppes, Otoshidama, contenant de l’argent aux enfants. Cet argent est généralement offert par les différents membres de la famille lors des repas. Généralement, les enveloppes sont décorées de façon traditionnelles, mais peuvent tout aussi bien représenter des évènements ou personnages de la culture populaire Japonaise.

Le 2 janvier a lieu le discours de l’Empereur du Japon au Palais Impérial de Tokyo. C’est là l’un des deux seuls jours ou il est possible d’entrer au Palais pour ainsi voir l’Empereur, c’est pourquoi la foule y est particulièrement présente et abondante.

Enfin, et ce dès le premier janvier, les différents magasins proposent des Fukubukuro, ou sacs de la chance (福袋), aux visiteurs. Ces sacs, coûtant généralement 3.000, 5.000 ou 10.000¥, contiennent des cadeaux pouvant valoir jusqu’à plus de 3 fois la somme dépensée. Une tradition particulièrement appréciée des Japonais (les plus célèbres étant ceux des magasins Apple, généralement pris d’assaut).

Calendrier horoscope au Japon

 

L’année japonaise est toujours basée sur l’horoscope chinois, selon ce schéma :

  • 2017 : coq
  • 2018 : chien
  • 2019 : cochon
  • 2020 : rat
  • 2021 : buffle
  • 2022 : tigre
  • 2023 : lapin
  • 2024 : dragon
  • 2025 : serpent
  • 2026 : cheval
  • 2027 : mouton
  • 2028 : singe
  • 2029 : coq…

Le Nouvel An au Japon représente l’une des fêtes les plus importantes de l’année. De nombreuses traditions y sont respectées, avec un côté culturel et religieux particulièrement présent par rapport à la nouvelle année Européenne.