neko caféNeko Café

Le Neko Café, ou « café à chats » (猫カフェ), est un bar, café ou salon de thé qui a la particularité d’avoir un très grand nombre de chats avec lesquels les clients peuvent interagir. Ainsi, il est possible de venir boire un café tout en caressant ou en jouant avec nos amis les chats. C’est un concept particulièrement populaire au Japon, et ce depuis plusieurs années maintenant.

Origines du Neko Café

Contrairement aux idées reçues, le bar à chats n’est pas un concept Japonais. En effet, le premier bar à chat ouvre à Taïwan en 1998. Très vite devenu populaire auprès des touristes Japonais, le premier Neko Café Japonais ouvre ses portes à Osaka en 2004. C’est un 2005 que le premier Neko Café arrive dans la région de Tokyo, sous le nom de  « Neko no Mise » (ねこのみせ). Depuis, les Neko Café ont gagné en popularité et peuvent se trouver dans de nombreuses régions du Japon (la plupart se trouvant tout de même dans la région de Tokyo).

Cette popularité des bars à chats est principalement due au fait qu’il est impossible, pour beaucoup de Japonais, de posséder un animal de compagnie (les animaux n’étant généralement pas autorisés dans les appartements). Ainsi, le Neko Café est un bon moyen de décompresser tout en ayant de la compagnie (les bars à chats sont très peu fréquentés par les touristes étrangers).

Règlementation du Neko Café

 Au Japon, les bars à chats doivent posséder une licence et suivre les lois quant à la protection des animaux (ce qui n’est pas le cas dans tous les pays). De ce fait, afin de ne pas nuire au bien être des chats, il est généralement interdit de les déranger pendant leur sieste. De plus, pour la propreté et l’hygiène des lieux et des animaux, il est obligatoire de se laver correctement les mains avant de pénétrer dans le parc à chats. Enfin, il est interdit, au Japon, d’exposer les chats au public après 20h.

Règles à suivre :

  • Retirer ses chaussures à l’entrée. Des chaussons sont disponibles pour les clients.
  • Se laver les mains avant d’interagir avec les animaux.
  • Ne pas déranger les chats pendant leur sieste, ni les retenir contre leur gré.
  • Ne pas crier.
  • Ne pas courir.
  • Ne pas utiliser le flash des appareils photos.
  • Ne pas violenter les chats.
  • Rester calme, éviter les mouvements brusques.

Une fois dans le café, le client peut circuler librement, caresser et jouer avec les chats, prendre des photos, lire des magazines ou des mangas, profiter des boissons et collations. Le Neko Café se trouvant être un lieu de détente et de relaxation, c’est cet aspect qui sera mis en avant et fera le succès du concept. Les Japonais étant souvent confrontés à un grand stress (généralement à cause du travail), ces endroits permettent de s’évader et de se couper de la réalité pendant quelques heures.

Les prix varient généralement entre 1000 et 1500 yens de l’heure.

Pour ma part, je n’ai pu tester que le Nekorobi à Ikebukuro, qui est un lieu vraiment relaxant avec des spécimens de chats vraiment magnifiques.