mont fujiLe Fuji-Yama, ou Fuji-san, se trouve être le point culminant du Japon, donc le sommet atteint 3776 mètres de haut. Officiellement reconnu comme étant le plus beau volcan du monde, le Fuji-Yama est aujourd’hui endormi et éteint, mais pourrait encore entrer en éruption.

Fuji-Yama, plus haute montage su Japon

Histoire du Fuji-Yama

Le Mont Fuji est l’un des volcans les plus hauts au monde, situé sur Honshu, entre les préfectures de Yamanashi et Shizuoka, à environ 100 kilomètres de Tokyo (et se trouve être parfaitement visible depuis la capitale Nippone). A ce jour, la montagne représente l’un des symboles les plus emblématiques du Japon.

La dernière éruption en date du Fuji-san, et également l’une des plus terribles, remonte à l’année 1707. Cette éruption, qui plongea la ville d’Edo dans un manteau de cendres noires durant plusieurs jours, terrifia l’ensemble de la région avec une activité de 3 semaines.

Depuis toujours, le Mont Fuji représente la montagne la plus sacrée de la religion shinto. Ainsi, en 1962, le gouvernement Japonais en accorda l’entière propriété au sanctuaire Sengen-jinja, occupant alors la montagne sacrée.  En effet, le Fuji-Yama représente la demeure de la déesse Sengen-sama, ou Konohanasakuya-hime, princesse de la nature et de la flore. Ainsi, l’ascension de la montagne était à l’origine un moyen de s’éveiller spirituellement, permettant à l’homme de partir du monde terrestre afin de s’élever vers le monde des dieux. Il s’agissait alors d’un rituel de purification de l’esprit.

Jusqu’en 1868, l’accès au Fuji-Yama était entièrement interdit aux femmes.

Aujourd’hui, la région du Mont Fuji se trouve être grandement aménagée. Il est possible d’y trouver une zone de vacance, des gîtes, terrains sportifs ainsi que plusieurs hôtels.

Ascension du Fuji-Yama

Aujourd’hui, et ce chaque année entre juillet et août, le Mont Fuji accueil environ 300.000 personnes de toutes nationalités (environ 1/3 de ces personnes sont des touristes étrangers) et de tout âge. En effet, l’ascension du Fuji-san est devenue une attraction touristique particulièrement prisée par les marcheurs et autres randonneurs. En effet, chacune des personnes menant ce périple caresse le rêve d’arriver au sommet avant l’aube afin de pouvoir admirer la beauté d’un doux levé de soleil. Afin de facilité la montée, plusieurs centres de refuge, restaurants, toilettes et autres boutiques se trouvent répartis sur plusieurs stations, chacune située à une hauteur différente et marquant donc un « checkpoint ».

A noter que la saison officielle de l’ascension ne dure que deux mois dans l’année, de juillet à aout. S’il vous prend l’envie de grimper la montagne sacrée en dehors de cette période, il vous faudra demander une dérogation spéciale au gouvernement Japonais. En effet, et ce de par la dangerosité d’une ascension hors période (principalement à cause du froid, de la neige et des typhons pouvant être particulièrement violents), l’accès au Fuji-Yama est interdite aux touristes entre septembre et juin. De plus, chaque refuge permettant de s’abriter et de se reposer sera fermé.

La beauté du Fuji-Yama

Le Mont Fuji offre une vue parfaite sur de magnifiques paysages ainsi que sur une végétation dense et verdoyante.

La région des Cinq Lacs, ou Fuji-go-ko, représente ainsi l’un des points de vue les plus prisés pour observer la montagne sacrée. Malgré le fait que les lacs Yamanaka-ko et Kawaguchi-ko ont été massivement aménagés pour des raisons touristiques (le lac Kawaguchi-ko représente le point de départ le plus prisé pour l’ascension), les alentours des Cinq Lacs reste un endroit magnifique, attirant chaque année de nombreux artistes et peintres. C’est un endroit magique, offrant un souvenir particulièrement inoubliable ainsi qu’une vue parfaite sur la pureté de la neige recouvrant les flancs et la montagne.

De plus, la région est réputée pour ses stations thermales et pour ses paysages marins particulièrement beaux.