TOKYO – 08 aout 2018

L’épouse du journaliste japonais Jumpei Yasuda, enlevé en Syrie il y a plus de trois ans (juin 2015), a brisé le silence mardi pour plaider en faveur de sa libération après la diffusion d’une vidéo le montrant dans une mauvaise situation et demandant de l’aide. Selon ses propres dires, la vidéo aurait été tournée le 25 juillet de cette année.

En effet, la semaine passée, celui-ci a été vu portant une tenue orange faisant penser à un prisonnier. Plusieurs hommes armés se tenaient à côté de lui. Une situation urgente à laquelle sa femme a décidé d’intervenir en suppliant pour sa libération. “Il y a beaucoup de gens au Japon – sa famille, ses proches et ses amis – qui attendent le retour de mon mari”.

Le gouvernement pense que Yasuda aurait été capturé par le groupe connu sous le nom de Front Al-Nusra, dans le nord de la Syrie. Cependant, au vu du conflit intérieur actuel en Syrie, il est difficile de s’exprimer avec certitude.

En 2015, des militants du groupe État islamique ont décapité le correspondant japonais Kenji Goto et son ami Haruna Yukawa en Syrie.