kanda matsuriKanda Matsuri, festival à Tokyo

Le Kanda Matsuri (神田祭) est l’un des trois festivals les plus célèbres de Tokyo, avec le Sanno Matsuri et le Fukagawa Matsuri. C’est un festival Shinto dans la lignée du Gion Matsuri et du Tenjin Matsuri.

Il célèbre les kamis du Kanda-myōjin ainsi que la victoire du shogunat de Tokugawa Ieyasu lors de la bataille de Sekigahara. Ces kamis sont Daikokuten, divinité du mariage et des récoltes, Ebisu, divinité des affaires et de la pêche ainsi que Taira Masakada, seigneur féodal élevé au rang de divinité vivante. Aujourd’hui, le festival doit apporter richesse et fortune aux Japonais.

Le Kanda Matsuri a été célébré pour la première fois durant l’époque Edo (1603-1867), lorsque Tokugawa Ieyasu gouvernait le pays d’Edo, ancien Tokyo. Ce festival représentait alors un symbole de paix et de prospérité sous le régime mis en place.

Déroulement du Kanda Matsuri

Le festival se déroule à la mi-mai, le week end le plus proche du 15. Dans la mesure où il se déroule à la même date qu’un autre festival, le Sannō matsuri, il n’est célébré que durant les années impaires.

Le festival se déroule sur une semaine entière, au Kanda-myōjin dans le quartier Kanda de Tokyo et ses alentours. Il se compose de nombreux évènements mis en scène par des mikoshi (sanctuaires mobiles en bois), des musiciens, des danseurs et des chars. L’évènement principal se déroule le samedi, au Tokyo central.

Durant la soirée précédant la procession principal, il est tenu d’organiser des rituels sacrés afin d’inviter les divinités du sanctuaire à se joindre au festival. Chacun des trois esprits est représenté par un mikoshi particulièrement bien décorés. Ces sanctuaires mobiles sont accompagnés par un millier de personnes.

Le défilé principal commence au Kanda Myojin Shrine pour se terminer dans la rue Chuo-dori dans le quartier d’Akihabara, avant de retourner au point de départ. Un second défilé, plus modeste et plus petit, se déroule l’après-midi entre l’école primaire Arima et le sanctuaire Kanda Myojin.