TOKYO – 22 décembre 2018

Cette année 2018 a été particulièrement difficile pour le Japon. En effet, les chiffres enregistrés indiquent un taux de natalité en baisse, et le plus bas depuis 1899. Selon le ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être, la population risque de diminuer de 450.000 personnes sur l’année.

Les premiers chiffres ne prennent en compte que les naissances et les décès ayant eu lieu entre janvier et octobre. Il est nécessaire d’attendre jusqu’au mois de mai prochain pour être informé de l’état complet relatif à l’ensemble de l’année 2018.

Cela fait maintenant 3 années de suite que le nombre de naissances au Japon ne dépasse pas le million. A contrario, le nombre de décès ne fait qu’augmenter. Un responsable du ministère de la Santé a déclaré: “La principale raison est le déclin de la population des femmes âgées de 25 à 39 ans, qui est la principale période d’accouchement”.