TOKYO – 19 juillet 2018

On en parlait il y a deux jours seulement, et pourtant, les événements n’ont cessé de s’aggraver. En effet, la vague de chaleur qui frappe actuellement le Japon n’épargne personne. Les hôpitaux se remplissent et les interventions des pompiers se multiplient.

Avec des températures dépassant les 40 degrés dans la préfecture de Gifu (le thermomètre n’avait pas affiché une telle valeur depuis environ 5 ans), les conditions météorologiques actuelles sont très difficiles à supporter. En effet, ce mercredi 18 juillet, ce sont 8 civils qui ont trouvé la mort à cause de cette chaleur particulièrement étouffante, en plus des centaines d’autres qui ont été emmenées dans les nombreux hôpitaux de la région.

Des températures difficiles à supporter

Ce mercredi, la préfecture de Gifu a effectivement dû faire face à un pic de températures de 40,7 degré. Dans la ville de Sakaiminato, un homme de 91 ans a été retrouvé mort dans son jardin, victime d’un fulgurant coup de chaleur, et ce sont près de 2 500 personnes qui ont dû être transportées dans l’ensemble des hôpitaux du pays.

La semaine passée, 14 personnes avaient trouvé la mort, auxquelles se sont ajoutées 6 autres victimes durant la journée de mardi. De plus, les chiffres indiquent que les hôpitaux ont dû accueillir environ 10 000 victimes, et ce, en l’espace d’une semaine seulement (plus de 2 000 en incluant uniquement Osaka, Tokyo et Aichi). Parmi elles, environ la moitié serait représentée par des personnes âgées de plus de 65 ans.

Ainsi, durant la journée de mardi, et cela rien qu’à Tokyo, le département des incendies a déclaré avoir reçu plus de 2 000 appels d’urgence.

Une chaleur qui empêche les opérations de secours

Dans l’ensemble des régions dévastées par les récentes inondations et autres glissements de terrain, les températures extravagantes n’ont fait que ralentir les opérations de secours ainsi que les projets de reconstruction.

En effet, plus d’une semaine après les événements tragiques dues à une forte pluie, plus de 10 personnes restent à ce jour portées disparues, en plus des 4 700 qui sont toujours sans abris

Comme la chaleur intense devrait continuer, l’Agence météorologique du Japon conseille aux citoyens de prendre toutes les précautions qui s’imposent, comme boire suffisamment d’eau ou encore se couvrir la tête.