Hadaka Matsuri

Hadaka Matsuri

Hadaka Matsuri, festival au Japon

Le Hadaka Matsuri (裸祭り), ou fête de l’homme nu, est un festival Japonais particulièrement excentrique et se déroulant le plus souvent en été, parfois en hiver (et peux donc avoir lieu deux fois dans l’année). En effet, il est de coutume que durant cette fête, les hommes ne portent que de simples pagnes (fundoshi), mais doivent obligatoirement porter des sous-vêtements et être habillés devant et à l’intérieur des temples.

Ce festival, qui réunit environ 10.000 hommes, est en réalité une fête qui se veut être joyeuse, ou chacun lutte contre les autres dans le but d’attraper une paire de bâtons sacrés de 20cm de longueur afin de les planter dans une petite boîte en bois. Ces bâtons, lancés dans la foule par un prêtre, bénira celui qui réussira à les planter pendant une année entière, faisant de lui n être particulièrement chanceux.

La difficulté de l’épreuve réside dans le fait que les bâtons soient jetés à minuit, dans une foule recouverte de pénombre (seules des lanternes permettent l’éclairage ambiant). Il s’agit d’un jeu de discrétion, puisqu’aucune règle n’interdit de s’arracher les bâtons ni même de faire preuve de violence. Aujourd’hui, de plus en plus de Yakuza participent à ce festival, et sont généralement particulièrement violents, faisant perdre le côté joyeux de l’évènement.

Histoire de l’Hadaka Matsuri

L’origine du festival Hadaka Matsuri remonte à environ 500 ans, alors que des partisans tentèrent de recevoir des talismans sacrés, les Go-o, distribués par un prêtre. Ces talismans, alors en papier, apportaient bonheur et chance à ceux pouvant s’en approprier. Très vite, ces talismans sont devenus populaires, attirant ainsi de plus en plus de personnes chaque année. Plus tard, le papier étant particulièrement facile à déchirer, les talismans de chance changèrent pour du bois.