TOKYO – 03 octobre 2018

Ce mardi, dans la préfecture de Kofu au Japon, les forces militaires japonaises et britanniques ont effectué un exercice tactique commun, visant à améliorer les relations entre les deux pays et à établir une sécurité bilatérale.

L’exercice, qui a officiellement débuté dimanche dans une école de formation GSDF dans la préfecture de Shizuoka, a été l’occasion de discuter plus en détail de l’ensemble des exercices prévus dans les zones d’entraînement japonaise, et ce, jusqu’au 12 octobre prochain.

Durant la rencontre de mardi, il était question d’arpenter l’emplacement d’un ennemi grâce à l’utilisation d’un hélicoptère de transport et de la GSDF. En outre, une partie de l’exercice consistait à utiliser des simulateurs pour bombarder des chars ennemis. Evidemment, dans cet exercice réunissant plus de 80 soldats japonais et britanniques, aucune balle réelle n’a été utilisée.

Le lieutenant général de l’armée britannique, Patrick Sanders, a déclaré vouloir multiplier ce genre d’initiative. Il y voit un moyen particulièrement efficace pour améliorer les relations entre la Grande-Bretagne et le Japon.