période naraPériode de Nara, Histoire du Japon

Le début de l’époque Nara (奈良時代), qui succède l’époque Asuka et précède l’époque Heian, est marqué par le changement de capitale par l’impératrice Genmei pour une plus grande et plus prestigieuse, Heijo, bâtie selon le modèle des villes Chinoises. Cette capitale est construire à l’ouest de l’actuelle Nara, en 710 et se trouve être la première capitale fixe du pays.

C’est durant cette ère que sont mises en place les grandes routes reliant toutes les capitales régionales du pays, permettant ainsi une unification accrue de l’Etat central et de l’empire du Japon.

Influences de l’époque Nara

Sou le règne de l’empereur Shomu (724-749), le bouddhisme voit son influence grandir considérablement grâce à la construction de nombreux temples et monastères dans toutes les régions du pays (6 écoles différentes ont été créées autour de la capitale). C’est à cette époque que fut construit le prestigieux temple Todai-ji de Nara. Cependant, cette expansion soudaine du bouddhisme tant à menacer le système actuel. En effet, Koken, fille de l’empereur Shomu, accède au trône impérial en 749, favorisant ainsi, sous l’influence du moine Dokyo, la religion bouddhiste au détriment du système gouvernemental.

Afin de mettre un terme à l’influence trop importante du clergé sur l’Etat, il est décidé par l’empereur Kammu, en 784, de transférer la capitale à Nagoya, au sud de l’actuelle Kyoto (cette capitale fut à nouveau déplacée à Heian, lieu de résidence de l’empereur pour les 1000 ans à venir). Ce favoritisme pour la religion entraîna alors un bannissement des femmes pour une succession au trône impérial durant 1000 ans.

Durant l’époque Nara, la grande majorité de la population se trouve être constituée d’agriculteurs et de fermiers vivants dans de petits villages à proximités de sources d’eau. Une prédominance à la religion shinto se fait ressentir au travers de l’adoration et de la divination des Kamis et des ancêtres.

L’art durant le période Nara

Cette ère est particulièrement marquée par le développement de l’art à travers l’ensemble du pays, se développant sous deux formes principales :

  • Sculpture : La période Nara est associée à la sculpture de la terre séchée. Technique importée de Chine durant le VIIIème siècle, la sculpture va très vite se développer, utilisant des matériaux comme le bois ou le bronze. Pour donner forme aux statues, il convient de réaliser un squelette en bois puis de le recouvrir d’argile pour lui donne forme (exemple de la statue d’Asura du temple Kofukuji). La fin de l’époque Nara sera marquée par l’expansion de la sculpture sur bois.
  • Peinture et Calligraphie : Pendant la période Nara, la peinture va connaître un développement important, puisqu’utilisée pour la retranscription de textes bouddhiques. Ces retranscriptions donneront naissance à la peinture narrative, alors très proches de celle pratiquée en Chine.