TOKYO – 16 octobre 2018

La Japon a décidé de lancer sa première enquête concernant le « surtourisme » dans le pays. Le surtourisme représente la situation dans laquelle il est jugé qu’un trop grand nombre de touristes visitent un lieu ou un pays.

L’enquête, engagée directement par l’agence japonaise du tourisme, permet de lutter contre les diverses nuisances que les visiteurs peuvent  « infliger » aux résidents locaux. C’est dans le but d’améliorer les relations entre les touristes et les habitants du pays qu’un rapport devrait être présenté d’ici la fin du mois de mars.

L’agence a déjà envoyé des questionnaires à plus de 50 gouvernements locaux. La prochaine enquête, visant cette fois-ci 150 villes, devrait être lancée avant la fin du mois.

En 2018, le nombre de touristes au Japon a dépassé les 21 millions entre janvier et août (ce nombre devrait dépasser les 30 millions d’ici la fin de l’année). En ce sens, il s’agit de mesurer le non-respect des règles locales, comme la dégradation de l’environnement, la hausse du niveau de bruit ou encore un mauvais traitement des déchets.

L’enquête cible principalement les capitales des préfectures ainsi que les grandes villes touristiques.